Forum RP sur le célèbre manga: Code Geass !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» C.C [en cours ><"]
Calme [Libre] Icon_minitimeMer 29 Avr - 23:17 par Lelouch Lamperouge

» Allen Walker (en cours)
Calme [Libre] Icon_minitimeDim 1 Mar - 15:45 par Invité

» Nanaly Lamperouge ~Yasashii Sekai~
Calme [Libre] Icon_minitimeLun 19 Jan - 6:32 par Linkan Barenchi

» Unyuu T__T
Calme [Libre] Icon_minitimeDim 18 Jan - 0:21 par Invité

» Linkan, Ô Désespoir ...
Calme [Libre] Icon_minitimeVen 16 Jan - 10:04 par Linkan Barenchi

» Un Voyage en Area 11 [1ère partie]
Calme [Libre] Icon_minitimeSam 10 Jan - 13:45 par Invité

» shinzo yamagami
Calme [Libre] Icon_minitimeJeu 8 Jan - 22:26 par Invité

» Kira Itami (A completer)
Calme [Libre] Icon_minitimeJeu 8 Jan - 22:23 par Invité

» Demande de RP
Calme [Libre] Icon_minitimeMer 7 Jan - 21:29 par Linkan Barenchi

anipassion.com
Partagez
 

 Calme [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Calme [Libre] Empty
MessageSujet: Calme [Libre]   Calme [Libre] Icon_minitimeMar 21 Oct - 20:39

Le parc était magnifique, l'herbe était verte, scintillante au soleil et ondulant sous la brise. Des enfants couraient avec des sacs de bonbons achetés au vendeur du coin. Au milieu de tout ça, un ordinateur sur les genoux, caché par l'ombre que lui produisait un saule, Alois ne bougeait plus. Elle semblait totalement indifférente à la fourmi qui explorait le monde du bout de son nez, et au mèche de cheveux qui balayait son visage dès que la brise se frayait un chemin jusqu’à elle. Assise en position du lotus, les mains posés négligemment sur ses genoux et le dos droit, elle semblait méditée, et un calme olympien se lisait sur son visage. La fourmi grimpa sur son front, avant de se faire balayer par une mèche rebelle, qui n’avait pas été pris dans son chignon, bien que ce dernier soit si négligé qu’il s’effondrait légèrement, lui donnant un air d’artiste atypique. Alois ouvrit les yeux, cligna quelques instants des paupières, rester trop longtemps dans le noir ayant troublé son regard, qui à présent, ne distinguait que les formes floues et les contours du parc. Elle secoua la tête doucement, glissa quelques mèches derrières son oreille, malgré le fait que l’une d’entre elle resta obstinément sur son front. Après quelques tentatives pour dégager ce dernier, Alois abandonna, et sa mèche gagna.Ca ne la dérangeait pas, cette mèche restait toujours sur son front, et c'était devenu une caratéristiques particulière de son physique qui faisait qu'on la reconaissait. Son regard tomba sur un brin d’herbe, sur lequel la fourmi de tout à l’heure s’était rattrapée. Alois approcha un doigt de la fourmi, qui y grimpa allègrement. Alois la fixa un instant se mouvez sur son index et sur sa paume avant d’approcher sa tête. Tout semblait si calme…personne n’y pensait encore. Elle était apparemment la seule à y penser…

_ La Black Rebellion...ce ne remonte pourtant pas si loin...

La fourmi bougea l’antenne droite en la penchant en avant, arrachant un micro-sourire à Alois. Après tout, il n’y avait aucune raison de penser au passé. Seul l’avenir, seul les actes présents comptaient. Elle se délaissa de la fourmi et s’adossa au tronc de l’arbre, tête légèrement levé pour regarder les branches aux feuilles vertes sur lesquels des insectes avançaient contre le vent avec une certaine difficulté. L’adolescente entrouvrit de nouveau la bouche.

_ Si petit…et pourtant…

Plongé dans ses pensés, contrairement à tout à l’heure, elle tenta de prendre conscience de tout ce qui l’entourait. La fourmi qui retournait dans sa maison, le papillon qui volait, porté dans le vent, et les pas d’élèves précipités a quelques mètres d’elle. Son visage était concentré, et elle ne bougeait totalement plus, immobile comme une statue, seul ses cheveux et ses mèches qui volaient donnaient une impression de légèreté , alors que son corps entier etait rigide. Quant elle réouvrit les yeux, elle se laissa glisser sur la pelouse, totalement allongé, refusant de se lever, même pour aller en cour.
Revenir en haut Aller en bas
Linkan Barenchi
¤ Commandant de l'armée Britanienne | Etudiant ¤
Linkan Barenchi

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 26
Localisation : Réunion ( France )
Date d'inscription : 11/10/2008

Fiche RPG
Niveau de Pilotage:
Calme [Libre] Left_bar_bleue4/6Calme [Libre] Empty_bar_bleue  (4/6)
Niveau du Knightmare:
Calme [Libre] Left_bar_bleue4/5Calme [Libre] Empty_bar_bleue  (4/5)
Niveau du Personnage:
Calme [Libre] Left_bar_bleue5/9Calme [Libre] Empty_bar_bleue  (5/9)

Calme [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Calme [Libre]   Calme [Libre] Icon_minitimeDim 30 Nov - 11:27

La quiétude.

Un mot courant de la vie de tous les jours. Hélas, pour lui, c’en était presque devenu un archaïsme dont le sens lui avait échappé depuis des mois. Pourtant, aujourd’hui, il lui semblait retrouver avec délice le goût de ce qu’était la douce tranquillité d’un instant suspendu dans le cours effréné du temps.

Cette paix s’était cristallisée de façon simple mais ô combien agréable. Un lointain chant de quelques cigales qui crissait dans le bois environnant ou peut-être étaient-elles cachées sur le tronc de ce cyprès qui secouait doucement ses branches ; une journée de début d’été d’une température à la balance parfaite entre cette auréole solaire qui nimbait son corps étendu et cette légère brise qui effleurait ses joues et sa chemise entrouverte à la gorge ; l’immobilité parfaite qui reposait à la fois corps et esprit et cette atmosphère de plénitude relaxante qui flottait tout autour de lui.

Il gardait les paupières closes pour savourer pleinement tout ce calme avec ses autres sens. Les oreilles suivaient discrètement le vol d’un oiseau qui passait quelque part au-dessus de sa tête tandis que ses narines s’emplissaient d’une vague fragrance d’herbe, de bois et de fleurs qui endormait petit à petit son esprit. Il était resté si longtemps allongé à cet endroit sans bouger qu’il perçut aussitôt ces faibles vibrations. C'étaient le souffle d'une fille, il décida de regarder aux alentours et vit une fille restée là contemplant elle aussi la beauté de la nature.


- C'est ce qu'on appelle plus communément avoir la flemme, il faudrait nous aussi nous presser non ? Quel est donc ton nom ?

Le jeune homme se redressa lentement de la petite terrasse parquetée pour se mettre sur son séant. Le livre d’ Histoire qu’il avait gardé contre sa poitrine manqua de glisser car il en avait presque oublié qu’il le tenait. Après avoir posé l’ouvrage près de lui, Linkan promena son regard sur le décor.

Linkan détacha son regard de ce tableau et se tourna vers la jeune fille qui se tenait derrière lui, qui lui racontait des choses et d'autres.

- Je vois ...


Ce qui pouvait en revanche paraître étonnant était la raison de la présence des deux ennemis ici, Linkan savait ce que l'autre faisait, mais il était inutile de chercher là une quelconque réponse militaire ou stratégique, non, non. Tout était parti d’une petite fille en fauteuil qui rêvait :

Le jeune homme eut un sourire navré et posa son regard sur celle de la fille en la serrant doucement des yeux.

- Que dirais-tu de faire un petit tour ?

Et voilà. Linkan avait réussi à se délier de ses devoirs militaires pour deux jours et avait donc proposé à son amie une courte retraite loin de tout. Bien évidemment, comme il n’avait pas oublié ses autres obligations, Linkan restait sur ses gardes. Son supérieur pouvait passer à l’attaque sans prévenir et Les britanniens aurait besoin de lui. Non, vraiment, le masque de Commandant était trop lourd de responsabilités pour le déposer, ne serait-ce que deux jours.

Puis, à la réflexion, il avait reconsidéré la question. Après tout, il devait bien reconnaître qu’il était exténué. Entre les cours, les réunions du conseil des élèves, la rébellion, et son plan de traitrise de l'empire britannia, le sommeil et le repos avaient pris une plus-value démentielle pour le jeune homme qui peinait parfois à concilier ses deux vies. En clair, il n’en pouvait plus. Avec autant de fatigue accumulée, il ne ferait rien de bon nulle part, que ce soit en tant que Linkan ou en tant que Zéro. D’autant plus qu’il aurait peut-être paru suspect pour Lelouch s’il n'avait invité personne.

Le voici alors ici, assis sur le rebord du chemin parqueté d’une demeure japonaise perdue près d’un bois. Ils étaient samedi après-midi ; arrivés le vendredi soir. Au début, Linkan restait un peu sur la défensive et ne parvenait pas à chasser le Commandant de son esprit tant il redoutait un imprévu qu’il lui serait difficile à gérer de là où il se trouvait. Finalement, le cadre de quiétude qui l’entourait avait exercé un pouvoir sur lui. Il avait fini par se détendre et apprécier la beauté de l’instant afin de recharger ses batteries épuisées.


- J’ai fait un peu de thé glacé, informa Linkan en s’étirant avec paresse. On attaque quelques révisions ?

_________________
Calme [Libre] Sanstitre2pw1

Lien vers présentation :
Linkan Barenchi

Lien vers le Knightmare Frame :
Vincent RPI-212A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Calme [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]
» Une petite baignade [libre]
» Une Ombre passe... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Geass RPG :: Area 11 :: Area 11 :: Académie d'Ashford :: Extérieurs des Bâtiments-
Sauter vers: